Expertise , Tous les articles

Peau : comprendre sa structure et son rôle essentiel

03/03/2020

Peau : comprendre sa structure et son rôle essentiel

La structure de la peau est particulièrement complexe. Composée de trois couches — l’épiderme (couche superficielle), le derme (couche intermédiaire) et l’hypoderme (couche profonde) —, la peau interagit de façon constante avec notre environnement. En ce sens, son rôle est de protéger l’ensemble du corps, en luttant contre les agressions extérieures.

QUELLE EST LA STRUCTURE DE LA PEAU ?

rôle de la peau

L'ÉPIDERME

Ce tissu épithélial constitue la partie la plus superficielle de la structure de la peau. Il est composé de trois types de cellules différentes : les kératinocytes, les mélanocytes, et les cellules de Langerhans.

Les kératinocytes produisent au cours de leur migration de la kératine, protéine naturelle qui protège la peau du monde extérieur. Les mélanocytes synthétisent la mélanine. Ils sont responsables de la pigmentation de la peau, jouant ainsi un rôle de protection essentiel contre les rayons UV.

Les cellules de Langerhans, quant à elles, sont indispensables pour la défense de l’organisme puisqu’elles luttent également contre les agressions extérieures et les phénomènes allergiques.

Si la structure de la peau est divisée en trois couches, l’épiderme est lui-même divisé en quatre couches distinctes :

- la couche basale : elle est la couche la plus profonde de l’épiderme et produit les kératinocytes. C’est ici que se trouvent également les mélanocytes et les cellules de Merkel, cellules appartement au système neuroendocrinien participant à la sensibilité de la peau au sens du toucher. La couche basale assure la régénération de la peau par division cellulaire. En effet, les cellules qu’elle produit vont migrer de façon continue vers les couches supérieures tout en subissant différentes mutations ;

- la couche épineuse : elle est constituée de plusieurs épaisseurs de kératinocytes (entre quatre et cinq) liés entre eux et assurant ainsi la fonction d’imperméabilité de la peau. C’est en migrant vers les couches supérieures que ces derniers vont se charger en kératine et en mélanine, assurant ainsi le rôle de barrière cutanée. Le nom de cette couche est due aux formes irrégulières et hérissées des kératinocytes ;

- la couche granuleuse : c’est la couche où l’on observe l’accumulation de la kératine dans les cellules de la peau. On ne compte alors plus qu’une à cinq épaisseurs de kératinocytes chargés en kératine, qui évoluent alors en cornéocytes ;

- la couche cornée : elle est composée de cornéocytes, ultime phase de mutation des kératinocytes, et de liquide épidermique. Les cellules sont désormais plates et translucides. En mourant, elles vont se détacher progressivement au contact extérieur. Cette couche est la barrière protectrice des couches inférieures de l’épiderme.

LE DERME

Le derme est en quelque sorte la partie centrale de la structure de la peau. Il situé juste en dessous de l’épiderme et protège les fibres nerveuses ainsi que le réseau vasculaire. Quatre fois plus épais que l’épiderme, il répare et protège les tissus. Il est essentiellement composé de collagène, protéine structurale conférant aux tissus une résistance mécanique à l’étirement. On y trouve également les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins. Le derme comporte deux types de cellules différentes :

- des fibroblastes : elles servent à synthétiser le collagène ;

- des mastocytes et des histiocytes : elles contribuent au système immunitaire

Le derme est lui-même composé de trois couches :

- le derme profond : il fait le lien avec l’hypoderme en pénétrant les tissus graisseux de ce dernier. Il contient de nombreux fibroblastes, des fibres de collagène et d’élastine ;

- le derme réticulaire : on y trouve les glandes sébacées et sudoripares. C’est également ici que prennent naissance les bulbes à l’origine des poils et des cheveux ;

- le derme papillaire : il est situé juste sous l’épiderme et est particulièrement riche en collagène et en fibres élastiques.

Irrigué par le sang, le derme assure la nutrition de l’épiderme par diffusion. Au-delà de ce rôle nutritif, il assure la fonction de thermorégulation et de cicatrisation de la peau, tout en éliminant les produits toxiques grâce au phénomène de sudation. Enfin, les fibroblastes qu’il contient permettent de soutenir l’épiderme. Le vieillissement cutané (relâchement, apparition des rides) est notamment dû à la perte de la capacité de soutien et d’élasticité des fibres du derme.

L'HYPODERME

L’hypoderme constitue la couche la plus profonde et la plus épaisse de la structure de la peau. Il est situé juste sous le derme et est particulièrement riche en graisse, en vaisseaux sanguins et en fibres de collagène particulières, appelées cloisons de tissu. Celles-ci permettent de maintenir ensemble les cellules adipeuses. L’hypoderme est traversé par les nerfs arrivant directement dans le derme. Son rôle est extrêmement important puisqu’il assure :

- protection : il amortit les pressions auxquelles la peau est soumise en absorbant les chocs ;

- isolation : il protège l’organisme des variations de température ;

- énergie : il stocke les graisses.

Constitué de cellules lipidiques appelées adipocytes et de tissu conjonctif, l’hypoderme impacte directement la morphologie de tout individu en fonction de son âge, de son sexe et de son état nutritionnel. En effet, il est en quelque sorte une espèce de matelas de graisse, plus ou moins épais selon la typologie de chacun.

PRENDRE SOIN DE SA PEAU : UN RITUEL INDISPENSABLE

femme dans la salle de bain

Vous l’aurez compris, la structure de la peau est particulièrement complexe. Parce qu’elle constitue une véritable armure contre les agressions extérieures (chaleur, froid, rayons UV, chocs…), il est nécessaire d’en prendre soin afin de l’aider à se maintenir et à bien vieillir.

LAVER SA PEAU OUI, MAIS CORRECTEMENT !

La toilette peut sembler une évidence : éliminer la sueur et les saletés qui s’accumulent sur la peau, éviter les odeurs corporelles dérangeantes, éviter la prolifération des bactéries et le risque de transmission de maladies… sont autant de raisons qui nous poussent à nous laver quotidiennement. Une bonne hygiène de vie (alimentation variée, pratique sportive, absence de tabac, consommation d’alcool raisonnée et sommeil réparateur) contribue également à une peau belle et nette. Cependant, il arrive parfois que nos habitudes ne soient pas appropriées, la structure même de la peau étant bien plus fragile qu’il n’y paraît. Les bons gestes :

- choisir un produit lavant doux : on évite de décaper sa peau chaque matin et chaque soir. Pour le corps comme pour le visage, on se tourne plutôt vers une solution « sans savon » de type nettoyant surgras, pain dermatologique. Leur Ph est légèrement acide à l’image de la peau et ils contiennent des tensioactifs bien moins agressifs que les détergents traditionnels. Le petit plus ? Des produits naturels et bio, bien plus sains pour notre corps. Pour prendre soin de la peau de votre visage, nous vous conseillons notre nettoyant visage bio enrichie en pur jus d’aloé vera bio ;

- préférer les douches aux bains : un long bain chaud ne fera que provoquer un dessèchement cutané. Une douche rapide, à l’eau tiède, que l’on achève par un jet d’eau fraîche, sera excellente pour les tissus de la peau et favorisera une meilleure circulation sanguine ;

- Essuyer sa peau en douceur : inutile de frotter vigoureusement votre peau pour la sécher ! En tamponnant délicatement à l’aide d’une serviette éponge, vous préservez votre épiderme.

FAIRE PEAU NEUVE AVEC L'EXFOLIATION

Afin d’aider la peau à respirer, l’exfoliation est préconisée à raison d’une à deux fois par semaine. La structure de la peau, aussi complexe soit-elle, présente un cycle de vie similaire d’une personne à une autre. La peau se renouvelle en moyenne tous les 21 jours : les cellules migrent de la couche basale (couche la plus profonde de l’épiderme et qui produit les kératinocytes) à la couche cornée (couche la plus superficielle de l’épiderme, dernier rempart aux agressions extérieures). Ce cycle migratoire appelé « kératinisation » s’achève par la mort de ces cellules kératinisées, entraînant une desquamation.

La desquamation désigne ces minuscules morceaux de peau morte, invisibles à l’œil nu, qui se détachent pour être remplacés par de nouvelles cellules. Pourtant, ces squames, mélangées au sébum, ont parfois besoin d’un coup de pouce pour tomber et laisser place à une peau renouvelée, lisse et éclatante. L’utilisation d’un exfoliant est donc idéal pour faire peau neuve… à condition de ne pas agresser l’épiderme !

Pour cela, optez pour un gommage visage à grains fins (sucre blanc, pépins de raisin, poudre de riz…) ou pour un gommage enzymatique aux acides de fruits. La peau du visage est fragile, il lui faut donc un traitement tout particulier. On réalise l’exfoliation sur peau humide, une à deux fois par semaine pour les peaux mixtes à grasses, pas plus d’une fois par semaine pour les peaux sèches, sensibles et réactives.

Pour le corps, il est possible de se tourner vers des gommages aux grains plus épais, comme ceux aux écorces de noyaux de fruits, aux cristaux de sel marin ou au sucre roux…

Loin d’endommager la structure même de la peau, l’exfoliation permet donc de dire au revoir aux cellules mortes amoncelées à la surface de l’épiderme, de désincruster les pores obstrués et d’adoucir la peau. On passe ensuite à l’hydratation, étape indispensable pour aider la peau à jouer pleinement son rôle de barrière protectrice !

L'HYDRATATION :  LE SECRET D'UNE PEAU BELLE ET SOUPLE

Pollution, vent, transpiration, variations de température, rayons UV… La fragile structure de la peau est agressée quotidiennement sans même que l’on s’en rende compte. Un seul mot d’ordre : l’hydratation. En combattant le dessèchement de la peau, celle-ci gardera toute sa souplesse et sera donc plus résistante. Au revoir tiraillements, peau de crocodile et vieillissement prématuré !

Il existe une multitude de crèmes hydratantes ou de soins nourrissants pour le visage et pour le corps. Il faut donc choisir un produit adapté à son type de peau : peau claire ou mate, juvénile ou mature, sèche ou grasse, il va falloir lui apporter un soin adapté. Chez Akane, nous proposons des produits pour chaque type de peau, tous bio et bons pour votre épiderme !

Nos soins hydratants naturels
  • 5 1
    ,
    5/ 5


  • 5 1
    ,
    5/ 5


  • 5 1
    ,
    5/ 5


  • 5 1
    ,
    5/ 5